Tribune: Du kidnapping aux tortures, la Guinée plonge dans la dictature sous Alpha Conde! (Fode Balde, UFR)

la dictature sous alpha conde

Ecoutez Africamidi en direct

Cliquez ici pour écouter aussi
Liker cet article

268 Partages

TRIBUNE : DU KIDNAPPING AUX TORTURES : LA GUINÉE PLONGE DANS LA DICTATURE SOUS ALPHA CONDÉ !

Les dernières évolutions de la vie sociopolitique en Guinée laisse entrevoir que la dictature est parfaitement en installation dans notre pays sous Alpha Condé, celui que certains considèrent comme le Premier Président démocratiquement élu de la Guinée. Les manifestations annoncées par le Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) suivies des kidnapping de ses responsables avant même la date annoncée pour le début des manifestations relèvent le degré d’installation avancée la dictature dans le pays.

Des responsables du FNDC ont vu leurs domiciles persécutés en pleine journée sans que les hommes dits de droits ne fassent quelque chose pour interpeller ceux qui se sont illustrés dans cette forfaiture de violation de domicile. Tous les responsables qui séjournent dans les geôles du régime Alpha Condé ont été kidnappés des fois par des hommes cagoulés possédant des armes de guerre ou encore par des hommes en uniforme de la police ou de la gendarmerie.

Les kidnapping et les tortures qui fait subir le régime Alpha Condé sur les guinéens ont été perceptibles lors de la comparution des détenus à la barre des tribunaux où se tiennent ce qu’ils appellent procès. Le kidnapping étant un déni de tous les droits, ces détenus devraient être relaxés tout simplement. Toutefois, les comparutions ont permis de mesurer le niveau de préparation du régime Alpha Condé à réprimer le peuple de Guinée juste pour se maintenir au pouvoir au-delà de ses deux mandats constitutionnels.

Au cours des comparutions, l’on a appris que la presque totalité des détenus ont été kidnappés à leurs domiciles ou dans un domicile manu-militari pour être conduits dans un commissariat avant de passer dans la fameuse Villa 26 où tous ont subi des tortures. Si certains ont été mis nu, d’autres ont été invités à boire leur urine quand ils auront soif, lorsque les unes ont été électrocutées pour obéir à un ordre manifestement illégal. Toutes ces pratiques rétrogrades d’une époque révolue ont évoquées par les détenus ont réveillé ce peuple son passé tragique du camp Boiro. Sommes-nous en train d’observer à la création d’un autre camp Boiro à la Villa 26 et dans certains commissariats ? Cette interrogation mérite être minutieusement analysée pour éclairer les lanternes des populations qui suivent avec attention les différentes comparutions des détenus.

En somme, si l’on se réfère aux témoignages des détenus lors de leurs comparutions à la barre, il peut-être conclu que des pratiques propres aux systèmes dictatoriaux sont en train de renaître dans notre pays. Les guinéens seront-ils complices de la réinstallation de la dictature dans le pays avec des camps de répression. Aujourd’hui, tout guinéen devrait s’interroger sur ce qui se passe réellement à la Villa 26 ? Le kidnapping et le tortures évoqués par les détenus prouvent à suffisance que le pays bascule de plus en plus dans le cul de la dictature.

Fodé BALDE, Homme Politique Guinéen, LA GUINÉE D’ABORD


Liker cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.