Silence l’opposant historique guinéen tente d’écraser dans l’œuf la liberté de presse en Guinée !

liberté de presse

Ecoutez Africamidi en direct

Cliquez ici pour écouter aussi
Liker cet article

275 Partages

Silence l’opposant historique guinéen tente d’écraser dans l’œuf la liberté de presse en Guinée !

La liberté de la presse, « le droit de dire et d’imprimer ce que nous pensons est le droit de tout homme libre, dont on ne saurait le priver sans exercer la tyrannie la plus odieuse.”

“Soutenir la liberté de la presse, c’est la base de toutes les autres libertés, c’est par là qu’on s’éclaire mutuellement.” Et c’est pourquoi nous devons tous soutenir le groupe de médias Lynx pour empêcher la mise en place d’une tyrannie odieuse en gestation. Le combat des uns et des autres et surtout lynx pour obtenir cette liberté de presse, ne doit pas être vain.

Nous devons refuser que celui qui a beneficié du soutien de ces médias en la personne de l’actuel président de la République guinéenne pendant ces années passées en prison sous l’ancien régime et au delà, de bâillonner la presse, de la censurer et la museler pour faire asseoir un régime despotique d’une autre ère en Guinée. Car notre liberté en dépend et elle ne saurait être limitée sans être perdue.

Mettre des journalistes sous autorité judiciaire dans le cadre de l’exercice de leur travail et cela conformément aux dispositions de loi de notre pays constitue un acte barbare, mais qui ne saura jamais éteindre notre liberté de presse difficilement acquise. Nous devons nous unir et faire bloc contre les dérives despotiques d’un gouvernement agonisant , qui semble être déterminé à verrouiller la liberté d’expression.

Ces dérives autoritaires prouvent ici à suffisance que le choix de l’actuel ministre de la justice guinéenne semble ne pas être fortuit dans le but d’accomplir la mission de l’actuel locataire de Sèkoutoureya aux allures tyranniques, consistant à étouffer dans l’œuf toutes les organisations médiatiques et groupes de médias indépendants afin de se contenter des médias de caricatures.

Nonobstant cet état de fait, la liberté de presse demeure à mon avis la pierre angulaire de la démocratie et voilà pourquoi il est impératif de la sauver des mains des nouveaux despotes guinéens, pour protéger notre démocratie à l’état embryonnaire.

Car comme le disait Château Brillant « Les ennemis de la liberté de la presse sont d’abord les hommes qui ont quelque chose à cacher dans leur vie, ensuite ceux qui désirent dérober au public leurs oeuvres et leurs manoeuvres, les hypocrites, les administrateurs, les auteurs sifflés, les niais dont on se moque, les intrigants et les valets de toutes espèces. La foule des médiocrités est en révolte contre la liberté de la presse : comment un sot ne sera pas en sûreté « 

Mon frère Aboubakr je suis de cœur avec toi.
AISSATOU CHERIF BALDE
Politologue Hambourg


Liker cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.