Africamidi vs offre 10.000 FG de crédits à envoyer à un proche en Guinée: Cliquez ici => Entrez le tél du proche => Sélectionnez 10.000FG => Dans « code de réduction » entrez « africamidi » et validez (On vs demandera no tél et email)

Nous créons votre site internet à partir de 200€.  Tel: 0033753577545. Promo limitée à 10 clients! 

Crise dans l’éducation: l’USTG lance une grève générale illimitée en Guinée (pourquoi?)

Africamidi vs offre 10.000 FG de crédits à envoyer à un proche en Guinée: Cliquez ici => Entrez le tél du proche => Sélectionnez 10.000FG => Dans « code de réduction » entrez « africamidi » et validez (On vs demandera no tél et email)

Nous créons votre site internet à partir de 200€.  Tel: 0033753577545. Promo limitée à 10 clients! 

Liker cet article

211 Partages

USTGLe secrétaire général de l’USTG, Abdoulaye  Swo;  Nous invitons les structures de l’USTG, le mouvement syndical guinéen, tous, de se lever pour une grève générale illimitée jusqu’à…senditoo

C’était mercredi soir, au palais du peuple après les 72h de négociations avec le gouvernement. Les deux secrétaires généraux de l’USTG et du SLECG étaient venus faire le compte rendu final.

Abdoulaye Sow:

Bonsoir camarades. Vous avez que nous avons de visages tristes, parce que nous avons honte pour notre pays. Nous avons pensé que l’avenir de nos enfants préoccupe chaque Guinéen, à plus forte raison le gouvernement de la république. Parce que tout ce que nous faisons, c’est pour l’avenir de notre pays. Il y a quatre jours, nous commençons le matin et nous finissons à minuit. Nous avons lâché du lest. Nous avons revu nos prétentions à la baisse, parce qu’il s’agit d’une négociation et nous sommes des cadres responsables.

Sans vous le dire, vous les enseignants, nous avons accepté de sortir du cadre des 8 millions pour que nous puissions trouver de solutions pour ne pas que l’avenir de nos enfants soit perturbé. Nous sommes allés sur un autre terrain, à savoir que nous allons attendre que vous (l’Etat) assainissiez le fichier des fonctionnaires enseignants, dénicher les fictifs qui sont à un nombre très élevé. Mais, c’est une niche cachée. Il y a certains cadres véreux de ce pays qui vivent de ces fictifs. Ils ne veulent pas que nous les dénichions. Nous avons décidé de faire l’assainissement et de dire voilà le nombre de fictifs. L’argent qu’ils prenaient, on donne aux enseignants. Ils ont appelé des techniciens, nous avons discuté avec eux, parce que nous-mêmes  nous sommes des techniciens. Nous avons dit comme vous ne voulez pas d’augmentation de salaires, il n’y aura pas d’augmentation de salaires, il n’y aura pas d’augmentation de la masse salariale. Mais l’amélioration des conditions de vie des enseignants va dériver de l’argent de l’économie qu’on va trouver sur les fictifs.

Ils sont opposés au dénouement de cette crise. Ils préfèrent que cette crise s’enlise, pour que l’avenir de nos enfants soit mis en cause. Nous, nous ne pouvons pas l’accepter. Nous sommes fatigués. Nous avons aujourd’hui pour notre pays. Nous demandons ici, plus haut qu’ailleurs, à tous les travailleurs, épris de paix qui ont le souci de l’avenir des enfants de se lever pour qu’on puisse résoudre cette crise. Toutes les structures de l’USTG, du mouvement syndical guinéen, nous leur faisons appel pour que nous puissions résoudre ce problème. Car, il y a aujourd’hui des cadres qui ne veulent pas sortir de leur bouche votre argent. Aujourd’hui, ils ont de villas partout et des immeubles qu’ils gèrent comme des champignons sur le dos des enseignants guinéens. On ne va plus l’accepter! Nous demandons aussi, en plus des travailleurs, tous les citoyens convaincus que l’avenir de notre pays est dans l’éducation de se lever pour nous aider à résoudre ce problème. Nous demandons à la communauté internationale, aux ambassades, aux structures de l’Etat, aux institutions de la république, que chacun se lève pour que ce problème trouve solution. Il n’y a pas de raison aujourd’hui pour une ou deux phrases que des techniciens menteurs aillent dire que ce n’est pas possible. Nous avons trouvé la solution. Nous sommes des techniciens. Il y a pas une évolution du budget, il n’y a pas d’augmentation de la masse salariale, mais la situation des enseignants s’améliore par le fait que nous enlevons l’argent des voleurs pour vous (enseignants) donner.

Nous sommes fatigués. Il faut que le peuple de Guinée comprenne que maintenant on est fatigué. On a tout fait. Mais, trop c’est trop, il faut maintenant trouver la solution.

Nous invitons, je l’ai dit tantôt, les structures de l’USTG, le mouvement syndical guinéen, tous, de se lever pour une grève générale illimitée jusqu’à l’aboutissement (de nos revendications)

montre

montre class

Rate this post

Liker cet article

Ecoutez Africamidi en direct

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.